Hygiène de vie

LES BIENFAITS DU JEUNE POUR LA SANTE

– Mois de jeûne purificateur

Pour nos corps, le croyant s’abstiendra de manger et de boire et de manger de l’aube au couché du soleil mais aussi pour nos âmes, le croyant redoublera d’efforts dans les actes d’adoration, de piété tout en s’abstenant de commettre des péchés.

– Mois de la patience, de la persévérance, de la résignation,

– Mois révélateur de la foi du croyant

Allah (qu’Il soit glorifié) dit :

” Ô croyants, il vous est prescrit de jeûner comme il a été prescrit à ceux qui vous ont précédés, peut être manifesterez vous votre piété ! “Pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage de vra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), il y a une compensation consistant à nourrir un nécessiteux.
Mais il est mieux pour vous de jeûner si vous saviez !

Ou autre traduction :

” Jeûner est bénéfique pour vous. Peut être le comprendrez-vous. »

(Sourate 2 , verset 183 et 184)

Le Prophète (salut et bénédiction sur lui) a dit :

” « Jeûnez vous serez en bonne santé. »

Rapporté par Al-Boukhari

” « Le jeûne est une protection »

Rapporté par Al-Boukhari et Muslim Selon Ibn Abbas (qu’Allah l’agrée),

Le Prophète (salut et bénédiction sur lui) a dit :

” « L’estomac est la localité des maux, le jeûne est son traitement. »

Rapporté par Ahmad, Abou Daoud et Tirmidhi

Le Dr Hébri Bousserouel énumère dans son livre « Le jeûne du mois de Ramadan et la médecine » tous les bienfaits de celui- ci pour la santé, le jeûne serait donc utile pour :
– Eliminer les toxines du corps
– Contrôler, stabiliser son poids
– prévenir des risques d’obésité
– Baisser, corriger le taux de cholestérol
– Soulager les maux d’estomac en lui accordant une trêve bénéfique
– Diminuer le risque d’ulcère, le jeûne joue un rôle d’antibiotique
– Améliorer les états de stress, d’angoisse et de dépression
– Retrouver le sommeil
– Baisser la tension artérielle etc…

Le jeûne sera bénéfique dans des pathologies comme le diabète, les maladies pulmonaires ou encore l’asthme et bien d’autres encore.
Le jeûne jouera un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires, du cancer, des affections dégénératives, des infections gastriques, intestinales, coliques….
Le jeûne permettra également entre autre un renforcement des fonctions immunitaires ainsi que l’optimisation de la flore intestinale.
Il y a cependant un point très important que nous devons souligner pour la pratique d’un jeûne bénéfique pour la santé :
Il faudra veiller à ne pas faire d’excès et manger avec modération lors du repas du soir : de très mauvaises habitudes alimentaires se sont répandues dans les familles musulmanes qui lors du mois de Ramadan multiplient la confection en grande quantité de plats divers et variés qui pour la plupart seront très gras, trop copieux ou très sucrés.
Dans de telles conditions, le jeûne perd tous ces bénéfices, il peut même devenir néfaste pour notre santé entrainant ainsi par ces excès indigestion, gastrite, colite, hypertension artérielle et malaises cardiaques.

Allah Aazawajal nous dit :

” « Mangez et buvez et ne commettez pas d’excès car Il (Allah) n’aime pas ceux qui commettent des excès. »

Sourate 7, verset 31

Le Prophète (salut et bénédiction sur lui) aimait à nous rappeler que l’excès en tout est un défaut :

” « La meilleure des choses est dans son juste milieu »

Rapporté par Al Boukhari

Selon Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée), Le Prophète (salut et bénédiction sur lui) a dit :

” « L’être humain n’a jamais rempli un récipient pire que son ventre.”

” IL suffit au fils d’Adam de quelques bouchées pour se sustenter. Sinon, il doit procéder comme suit :
Remplir le tiers de son ventre de nourriture, le deuxième tiers d’eau et le tiers restant pour la respiration. »”

Rapporté par Tirmidhi

Le Prophète (salut et bénédiction sur lui) a dit :

” « L’origine de toute maladie est l’indigestion: »”

Rapporté par Ahmad, Abou Daoud et Tirmidhi

Le jeûne pour qu’il soit bénéfique pour notre santé doit être conduit de manière saine et équilibrée, manger avec modération, éviter les excès lors du repas du soir.
Les prières nocturnes surérogatoires (tarawih) après le repas sont également bénéfiques pour la santé, elles sont une continuité du jeûne.
Notre Prophète (salut et bénédiction sur lui) nous encouragea à jeûner régulièrement par les jeûnes surérogatoires tout au long de l’année, ainsi le croyant jeûnera également :
– Les 6 premiers jours du mois de Chawal
– 3 jours de chaque mois
– Ou tous les lundi et tous les jeudi

Mais aussi il nous sera recommandé de jeûner régulièrement pendant
– le mois de Cha’ban (préparation au mois de Ramadan)
– Les 10 premiers jours du mois de Dhul hidja
– Le jour de Arafat
– Le jour de Achoura
– Et de préférence le 9ème et 10 ème jour du mois de Mouharam.
La pratique du jeûne surérogatoire maintient l’homme en bonne santé, son rôle est préventif et curatif pour de nombreuses pathologies.
Le Dr Hebri Bousserouel développera également dans plusieurs chapitres de son livre la simplicité de devenir et rester mince en jeûnant seulement 3 jours par mois ou un jour par semaine.

————————————————————————————————————

Gérer son alimentation pendant le mois de Ramadan

L’alimentation est un élément essentiel pour notre équilibre psychosomatique.

On sait que l’occident souffre de suralimentation et de carences dues à une nutrition déséquilibrée. Elle repose, en effet, sur des aliments dont les principes vitaux sont souvent dénaturés par des méthodes industrielles. Or, celles-ci privilégient quantité et sapidité médiocres aux dépens d’une simple qualité génératrice de santé et de bien être.

Depuis une dizaine d’années, une prise de conscience générale de ce problème prône, par la voix des médias et l’ouverture de nombreux commerces, le retour à une alimentation saine : diététique, sous formes diverses, est entrée dans les mœurs.

Mais un excès entraîne souvent, par réaction, u n autre, et beaucoup, croyant bien faire se sont égarés dans la jungle des systèmes alimentaires et des régimes. Cette difficulté touche en particulier le musulman pendant le mois sacré de Ramadan.

En effet, les jeûneurs s’abstiennent pour une longue période de la journée, d’aliments et de boissons, et de ce fait, dès la rupture du jeûne certains d’entre eux se précipitent sur les sucreries, et les matières grasses, constituant ainsi une malnutrition. Cette dernière, déclenche souvent un changement brusque lié à l’alimentation.

Assajda

Il est donc, conseillé, d’éviter les sucreries en début de repas, tels les dates ou les boissons sucrées. Il est d’abord favorable de boire un peu d’eau pour déshydrater le corps, et rendre le système hydraulique du corps, marcher dans les meilleures conditions possibles. Ensuite, il est très conseillé de s’alimenter de sucre long, tel le pain (Pain complet de préférence). Les boissons gazeuses en début de repas sont également interdites, car elles déclenchent chez le sujet des maux de ventres ou des perturbations gastriques. Mieux vaut les éviter, ou même se les interdire, si on n’est pas trop gourmant.

On peut ensuite enchaîner notre repas par une substance contenant du calcium, tel le lait, ou bien le fromage sans matières grasses. Ensuite, on peut se régaler un peu en digérant une petite tasse de Harira, soupe traditionnelle typiquement marocaines. Et ce, en toute modération.

Quant aux deuxième repas, qui vient après celui qui coïncide avec la rupture du jeûne, il est important de prendre ou plutôt de consommer des féculents, tels les légumes, ou riz ou même des pattes mais à consommer avec une extrême modération (Comme on dit, chaque jour, pour une meilleure santé, prendre cinq fruits et légumes). Comme accompagnement à ces légumes, on peut choisir des viandes, de préférence blanche, tel le poisson ou même le poulet. On peut accompagner tout cela, par un dessert très légers et pas très sucré.

Quant aux Shour, tous les médecins conseillent à leurs patients d’éviter de se reveiller, et perturber son cycle de sommeil pour manger à une heure très tardive, et où l’estomac n’a pas eut encore le temps de tout digérer du deuxième repas. Mais pour ceux, qui se réveillent pour faire la prière du Soubh, vous pouvez prendre un peu d’eau, quelques dattes (Trois au maximum), et du sucre lent, avec un yaourt ou un fruit.

En conclusion, le secret d’une bonne hygiène de vie alimentaire, c’est la modération. Les tentations durant ce mois de Ramadan sont très fortes, on l’avoue, mais rien nous oblige à nous priver de délices et de gourmandises, seule une modération dans l’aliment est préférable. De plus, les règles de bienséance du jeûne, il y a celui qui consiste pour le fidèle à ne pas remplir son ventre de nourriture, car le fils d’Adam n’a jamais rempli un récipient du mal comme son ventre.

Lorsque le fidèle se rassasie au début de la nuit il en peut tirer profit de sa personne pour le reste de la nuit. De même lorsqu’il se rassasie au moment du sûhur, à la fin de la nuit, il ne peut pas tirer profit de sa personne jusqu’à la prière du dhuhr environ. Ceci parce que le fait de trop manger génère la paresse et l’engourdissement. Ensuite le but du jeûne n’est pas atteint à cause de la gloutonnerie, parce que ce qu’on y recherche, c’est de goûter à la faim.